La méthode Godefroy, une méthode d’écriture à découvrir!

Bonjour,

J’ai décidé d’écrire un article à propos d’un livre qui m’a beaucoup aidée et qui m’a débloquée dans l’écriture du tome 2 de ma série Galénor. Je dois avouer que je l’utilise aussi pour construire le 3e opus que j’ai déjà entamé. J’ai jusqu’à maintenant terminé l’étape de l’idée, vous comprendrez dans les paragraphes suivants.  :o)

L’ouvrage dont je vous parle s’intitule « Comment écrire des romans à succès. » Ne vous laisser pas induire en erreur par le titre, il ne prétend pas avoir de recette miracle pour rédiger un bestseller, mais apporte des idées et des conseils pour construire un roman de manière efficace.

L’auteur nous propose une méthode afin de mieux gérer et répartir son travail d’écriture. Il l’appelle L’IPER-V. Je vous la résume en quelques mots.

1-L’Idée (qui représente 10 % du travail total. À titre d’exemple, pour l’écriture d’un roman sur 10 mois, cela équivaudrait à 1 mois de travail.)

Dans cette étape, l’auteur aborde le « High concept » (qui se traduit en une idée d’histoire résumée en 2 à 4 phrases maximum.) À ce stade, nous devons trouver LA bonne idée.

Pour qu’une idée soit bonne, elle doit avoir un potentiel dramatique ÉNORME. On doit deviner en elle des milliers de situations et de retournements possibles… Et parmi elles, en retenir les meilleures et les structurer dans le bon ordre.

Dans son livre, Fred Godfroy nous y donne des pistes et des méthodes pour y parvenir.

Un high concept doit comporter 5 éléments primordiaux :
– Un protagoniste fort
– Un antagoniste identifié
– Un cadre et/ou un contexte
– Un élément déclencheur
– Un enjeu élevé

Les résumés de film sont des High concept.  Ils en sont d’excellents exemples.

2- La Préparation (qui représente 40 % du temps total, donc environ 4 mois)

Il faut y développer les points suivants et rédiger en quelque sorte le plan. La trame de l’histoire.

* Il est aussi important de se permettre de modifier ce plan au fur et à mesure de l’écriture, pour laisser place aux nouvelles idées. Il faut rester ouvert.  :O)

  • Les personnages
    Il est primordial de bien les développer. Ils doivent être réalistes dans leurs émotions, leur sociabilité (ou leur insociabilité) pour que les lecteurs accrochent à tout le reste. (L’auteur y liste divers archétypes de personnages et leurs fonctions. Il donne aussi des trucs pour construire des personnages intéressants.)
  • Les lieux
    On peut s’en faire une collection, un cahier avec des images, même. L’auteur conseille tout de même de laisser aller l’imagination du lecteur et de ne pas faire des descriptions trop détaillées et longues.
  • La structure
    L’auteur aborde diverses structures décrites dans plusieurs ouvrages différents, telles que la structure en 3 actes (c’est la structure cinématographique de base), l’anti-structure, le monomythe de Joseph Campbell, une structure héroïque en 9 actes (basée sur le monomythe)…
  • Le genre
    L’auteur conseille de mélanger les genres pour aider à créer des histoires neuves et réinventées.
  • Le style
  • L’histoire
    – L’auteur conseille d’écrire beaucoup plus d’événements que nécessaire, parce qu’après ce premier jet, on pourra alors couper et ne conserver que le meilleur.
    – Il conseille aussi de chercher des variantes à chaque idée.
    – Les pivots dramatiques sont le cœur de notre intrigue. (Nous devons en imaginer plusieurs.)
    * Le pivot dramatique est l’action sous stress qu’exécute le protagoniste pour faire avancer l’histoire dans un sens positif ou négatif.

3- L’écriture (représente 25 % du temps total, donc 2 mois et demi)

L’auteur conseille de se lâcher et de sortir du cadre, du plan, mais de respecter tout de même le high concept de base. Il conseille aussi de ne pas trop juger ce qu’on a déjà écrit AVANT la phase de réécriture. Le premier jet doit être rédigé rapidement selon lui.

4- Réécriture (représente 20 %, donc environ 2 mois)

L’auteur propose de réécrire 3 fois
– 1 fois pour l’histoire : la cohérence de l’intrigue, les dialogues crédibles…
– 1 fois pour les détails : les descriptions, l’intégration des 5 sens, etc.
– 1 fois pour le français : l’orthographe, le style, les mots, les répétitions.

5- Vente (5 %, donc 15 jours)

Mise en forme, mise en page, etc.

Je ne vous en dis pas davantage, mais sachez que ce livre regorge d’informations et de trucs pour rédiger un roman et je l’ai adoré. Je le recommande fortement à tous ceux qui débutent dans l’écriture et qui se cherchent une méthode efficace.

Lien de l’ouvrage sur Amazon :

Cliquez ici pour vous abonner à ma newsletter